Loading...
  1. Accueil
  2.  > 
  3. Qui suis-je ?
  4.  > 
  5. L’auteur

L’auteur

Corinne Van Loey a toujours eu le besoin de mettre sur le papier son vécu, ses émotions, les anecdotes de vie un peu comme un dessinateur qui croque le moment, l’instant. Comme pour beaucoup, le journal intime fut  le lieu d’expression premier.

Pensionnaire en Hollande, isolée, ce journal a eu pour elle vocation thérapeutique. L’écriture s’est poursuivie dans l’intimité, pour dire dépasser les moments de vie heureux et douloureux. L’expression orale lui a toujours été assez aisée. Il est probable que l’école primaire l’y a aidé en lui laissant faire, très tôt, des exposés devant sa classe. Elle garde en mémoire celui sur les coquillages et sur  la corrida. Par contre, une allergie pour la grammaire, les conjugaisons, le radical et le complément… à ses yeux n’avait rien d’une évidence.

Cela aurait pu en rester là. Ceux pour qui cela coule de source ont su le lui souligner. Ces remarques ressenties disqualifiantes, ses phrases trop longues, l’absence de verbe ou le mal dit sans solution et marqué à l’encre rouge l’ont conduite à garder l’écriture comme un secret. Tous ces éléments furent longtemps un traumatisme, ponctué d’un arrêt, d’un manque de confiance, pour éviter d’en parler et ne plus oser.

L’intime a poursuivi sa route, jusqu’à une première publication, à compte d’auteur, des « Coulisses de l’emploi ». Elle assure, par ses propres moyens, la diffusion. Conclusion : reconnaissance et bons résultats médiatiques entre la presse, la radio et la télévision surtout au vu des moyens mis en oeuvre.

Après ce fut le silence. L’écriture reprend en 1991 après une scène mémorable de mise au point avec son père mourant, sous le titre de « Délivrez-moi du père ». Malgré de nombreuses tentatives de publication son seul but, outre l’effet thérapeutique de l’écriture, est de témoigner sur les dégâts de l’inceste dont on ne parle qu’à mots couverts.

Il a fallu la rédaction d’un mémoire de DU d’hypnose pour lui offrir l’opportunité de prendre la plume et d’écrire sur hypnose et traumatisme. Ce mémoire réalisé en 2003 a vu le jour, grâce aux Editions Satas sous le titre « Traumatisme psychique un fléau masqué trop ignoré ». Ce fut le premier pas. Malgré la modicité de l’ouvrage il eu le mérite d’ouvrir des portes et de la libérer des freins du passé.

Depuis 2009 ont vu le jour une dizaine d’ouvrage parus ou à paraître « Du microtraumatisme à la guérison Traiter l’émotion traumatique par l’hypnose et l’EMDR », « Hypnose, EMDR, EFT…les nouveaux chemins de la guérison Soigner le corps et le psychisme par les thérapies du mouvement et de la  représentation », Le sentiment d’impuissance Dénouer les blocages psychologiques et sexuels », « Osez la colère qui guérit, La colère revisitée par l’hypnose », « L’éloge de la souplesse, La reconquête de soi par l’hypnose et la méditation », « Nos parents ces illustres inconnus », « Dépendances, une issue en trompe l’œil » et deux autres à paraître dont une autobiographie et un ouvrage sur les thérapeutes.

Corinne Van Loey poursuit sa démarche d’auteur. L’écriture est devenue un point essentiel de sa vie, écriture qu’elle alimente par la rencontre des patients dans le cadre de son activité de thérapeute.